Apéripub - On est des poches on fait d'la pub

Pheed.com du nouveau pour le kikoolol ?

pheed

Foire aux tags et à la quête des followers,Pheed propose un nouveau réseau social où il est possible de monétiser son compte. L'idée de base, l'innovation du site, est de mixer les attraits des concurrents (Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Myspace) en un seul service. La mécanique est toujours la même : je crée un compte, je fais la promo de ma vie et des mes journées, je suit des gens et ils me suivent. Le modèle économique est par contre limpide, étant donné que le sel novateur du service vient du fait qu'il est possible de faire des accès premium et donc payants, aux posts partagés. C'est quoi ce Twitter Killer dont tout le monde parle ?

 

Par exemple, si tu est fan de Slash des Gun's & Roses (ouais, c'est possible) tu peux t'abonner à son wall pour 3 € par mois. Tu peux toi aussi ouvrir un compte payant (TU payes) pour que les gens puissent s'abonner (et TE rémunérer)

Pas aussi idiot que l'on pourrait penser de prime abord. Il est possible que la migration des ados (les kikoolol) depuis Facebook (le repaire de la famille et des vieux, cloisonné par les système de promo et du concept d'amis) qui s'opère en direction de Twitter, s'oriente en fait vers Pheed. Pas impossible vu coté ados, du coté grand public.

Et vu du coté de l'artiste, cela permet de maîtriser économiquement son image en restant accessible auprès du public zappeur (accéder à un site internet sur mobile, ou même sur son ordi étant un multiplicateur de clics), diffuser des concerts, des stand-up, des exclus, tchats etc. ... David Guetta, Miley Cyrus et Chris Brown y drainent déjà leurs fans. Pour une marque, faire payer à ses fans un abono permettra d'éviter de se retrouver avec des armées de zombies ou faux followers comme sur les autres médias et ainsi de qualifier son audience dans ses campagnes…

 

Myspace de la gén-z ?

Pheed, du nouveau pour les kikoololPortail accrocheurA voir le type d'inscrits, on sent du coup le myspace-like et pas vraiment le nouveau Twitter dont tout le monde parle : ça foisonne de musiciens, et de mannequins/acteurs (bon ça c'est une catégorie d'internaute qui mériterait des études comportementales poussées, ça m'interesse). Alors je m'interroge tout de même sur l'intérêt d'un Myspace payant coté "internaute-ménagère-de-moins-de-50ans". Je ne dis pas que tout doit être gratuit sur le net (j'en suis pas loin certes) mais à voir l'orientation des us et coutumes des internautes en matières d'applis, de freetoplay, de plateforme musicale etc. ... j'ai comme l'impression que l'innovation censée être le moteur de l'émergence de ce nouveau service, ne soit en fait un frein vis à vis de la catégorie ou les médias sont en train de l'installer.

Bon je vous laisserai juger sur pièce bien sur, mais personnellement je trouve l'interface moche, pour ne pas dire "hasbeen". On se croirait sur une proposition recalée de design pour Myspace. Mais ça, je vous l'accorde, ne jouera pas forcément sur le succès auprès des nomades du Web qu'est la génération-z.

Bonne chance à eux tout de même : outre-atlantique ils seraient déjà 1 million à l'utiliser. La barre à franchir étant située à 10 millions pour commencer à être considérable, je suis curieux de voir si la sauce va prendre (et surtout avec quel public)

On en reparle sur place entre francophones ?

www.pheed.com/svinzinho

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires

Un petit mot du barman

Apéripub, c’est votre minute apéritive pour picorer de la pub piquante, de l'actu savoureuse, un cocktail de rasades de web bien fraîches et de découvertes musicales...

Retrouvez-nous

Pub revive test